All posts filed under: EDITORIAL

Aubervilliers, France, Police municipale: malveillance et abus de pouvoir

Malgré la crainte de représailles, des habitants ont osé signaler des activités suspectes d’employés municipaux à la police municipale… Réveillés plusieurs matins de suite aux premières lueurs du jour, des riverains ont filmé des scènes d’enlèvement de gravats pour un chantier au bénéfice d’un particulier… durant 20 jours: 4 camions-bennes de Plaine Commune remplis à ras-bord, 100 sacs par jour, plusieurs tonnes de gravats, 3 employés de Plaine commune à la manoeuvre… (selon nos sources, les employés  auraient été sanctionnés…) Mais voilà que quelques jours après avoir remis les vidéos confidentielles au chef de la police municipale, ces riverains se voient remerciés par une mesure malveillante: la mise en fourrière abusive de leur véhicule… les agents de la police municipale auraient-ils voulu faire comprendre aux donneurs d’alertes, que demander le respect de la bonne conduite sur la voie publique d’Aubervilliers n’était pas acceptable pour le quartier? Le scénario de l’enlèvement de leur véhicule était-il une invitation à tenir leur langue la prochaine fois? Les agents confirmeraient-ils ainsi leur loyauté aux margoulins des quartiers, où se déroulent petits et gros trafics? Absence de contrôles des agents municipaux… La police …

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RF

Monsieur Le Président, La subversion édifiée au niveau d’une municipalité A 100 m de Paris, les effets des porosités qui se sont établies entre des courants religieux intégristes et les organisations au sein des syndicats et du parti communiste, sont clairement visibles. Nous sommes en territoire dé-francisé. Les lois de la République ne s’y appliquent pas ; la politique de la ville est clairement subversive, en rupture avec l’état. Une portion non négligeable du personnel et des élus est sécessionniste, radicale et cultive la détestation de la France. Arrogance de ceux qui se croient tout permis, puisque les autorités au-dessus d’eux ne bougent pas. L’islam politique s’installe et les pouvoirs publics reculent…  1) La maire M. Derkaoui, prend fait et cause pour la Palestine, organise des voyages pour visiter les camps de réfugiés et s’entête à vouloir faire de Marouane Barghouti et Salah Hamouri, terroristes en prison, citoyens d’honneur de la ville. (2.) 2) Le DGA et directeur du CCAS, était le bras droit du maire Everbecq, lorsque la sombre affaire de trafic d’armes et de …