All posts filed under: A La Une

Things You Should Ngo: The Swedish Jordan Peterson? feat. Göran Adamson

Après des années sans guerre nous avons oublié d’affirmer que tout ce qui nous entoure est à nous, et nous en somme heureux… Il y a quelque chose dans le multiculturalisme qui voit dans toutes les autres cultures, une fascination enrichissante, que c’est bon pour nous, et que nous devrions nous laisser submerger par un influx de ces individus parce que la diversité est une bonne chose… Ces idées, défendues dans l’hémisphère culturel de l’ouest, s’imposent d’elle même, malheureusement sans arguments… (…) pourtant, il est naturel de se poser la question : qui sont ces gens ? De la même façon dont se pose la question de savoir qui on invite dans sa propre maison… Il serai difficile de se dire que toute personne qui traverserais le pas de sa porte, nous enrichirais d’un coup ! (…) L’impact du multiculturalisme est plus puissant qu’en a été le marxisme des année 70 à quel point qu’il a fusionné avec l’État… (4:20) Nous avons maintenant les défenseurs de la diversité qui sont partout : dans les administrations …

Aubervilliers, France, Police municipale: malveillance et abus de pouvoir

Malgré la crainte de représailles, des habitants ont osé signaler des activités suspectes d’employés municipaux à la police municipale… Réveillés plusieurs matins de suite aux premières lueurs du jour, des riverains ont filmé des scènes d’enlèvement de gravats pour un chantier au bénéfice d’un particulier… durant 20 jours: 4 camions-bennes de Plaine Commune remplis à ras-bord, 100 sacs par jour, plusieurs tonnes de gravats, 3 employés de Plaine commune à la manoeuvre… (selon nos sources, les employés  auraient été sanctionnés…) Mais voilà que quelques jours après avoir remis les vidéos confidentielles au chef de la police municipale, ces riverains se voient remerciés par une mesure malveillante: la mise en fourrière abusive de leur véhicule… les agents de la police municipale auraient-ils voulu faire comprendre aux donneurs d’alertes, que demander le respect de la bonne conduite sur la voie publique d’Aubervilliers n’était pas acceptable pour le quartier? Le scénario de l’enlèvement de leur véhicule était-il une invitation à tenir leur langue la prochaine fois? Les agents confirmeraient-ils ainsi leur loyauté aux margoulins des quartiers, où se déroulent petits et gros trafics? Absence de contrôles des agents municipaux… La police …

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RF

Monsieur Le Président, La subversion édifiée au niveau d’une municipalité A 100 m de Paris, les effets des porosités qui se sont établies entre des courants religieux intégristes et les organisations au sein des syndicats et du parti communiste, sont clairement visibles. Nous sommes en territoire dé-francisé. Les lois de la République ne s’y appliquent pas ; la politique de la ville est clairement subversive, en rupture avec l’état. Une portion non négligeable du personnel et des élus est sécessionniste, radicale et cultive la détestation de la France. Arrogance de ceux qui se croient tout permis, puisque les autorités au-dessus d’eux ne bougent pas. L’islam politique s’installe et les pouvoirs publics reculent…  1) La maire M. Derkaoui, prend fait et cause pour la Palestine, organise des voyages pour visiter les camps de réfugiés et s’entête à vouloir faire de Marouane Barghouti et Salah Hamouri, terroristes en prison, citoyens d’honneur de la ville. (2.) 2) Le DGA et directeur du CCAS, était le bras droit du maire Everbecq, lorsque la sombre affaire de trafic d’armes et de …

Aubervilliers : le récit effarant de la vie d’un émigré canadien

Je suis un ressortissant Canadien français de 47 ans, admirant la culture française depuis l’enfance, ce qui m’a poussé à m’y installer en 2003, pour exercer ma profession dans les métiers de l’image (montage-vidéos, photographie). En 2006, j’ai choisi de vivre en Ile-de-France, en particulier dans la ville d’Aubervilliers où j’ai trouvé l’espace idéal pour créer un lieu d’échange d’art et de vie en n’utilisant que des matériaux innovants sur le plan écologique, me permettant de m’épanouir personnellement et professionnellement. En tant que Québécois fraîchement arrivé, je ne connaissais ni les codes de classes sociales, ni les problématiques des banlieues, ni la politique communiste de la ville d’Aubervilliers qui, à ma plus grande surprise, a qualifié mon projet de «spéculation immobilière» alors que mon but était d’apporter quelque chose, d’attirer des gens de l’extérieur, bref d’amener des professionnels de l’image à travailler à Aubervilliers. Ma vie d’Albertivillarien s’est rapidement transformée en cauchemar. Depuis 2006, au lieu de consacrer mon énergie à la réalisation de mon projet, je passe mon temps à pallier aux graves dysfonctionnements …